FORMATION

Comment valider vos acquis expérience ? Nos conseillers vous guident dans vos déclarations auprès du Pôle emploi.


Qu’est-ce qu’une validation d’acquis ?

 Le fait que vous soyez salarié du privé en CDI ou CDD, intérimaire, non salarié, agent public titulaire ou non, candidat à un concours administratif, demandeur d’emploi indemnisé ou pas, vous pouvez compléter ou adapter votre validation d’acquis expérience afin de reprendre une activité. Il suffit juste d’avoir un an d’activité en continu ou pas, à temps plein ou à temps partiel. Aucune condition de diplôme ou niveau scolaire n’est requis, ni aucune limite d’âge. Les seules exigences sont les suivantes : être disponible à l’emploi même pendant votre démarche de validation d’acquis, pouvoir se présenter au jury de validation, tout en ayant retrouvé un emploi pendant votre démarche validation d’acquis. En résumé, que vous soyez demandeur d’emploi ou salarié, vous pouvez faire vos démarches pour la validation de vos acquis en même temps.

Comment faire une validation de ses acquis ?

Vous devez prendre contact avec votre Conseiller au Pôle emploi dont vous dépendez. La validation d’acquis est un droit individuel. La seule condition vis-à-vis du Pôle emploi c’est de rester disponible pour un éventuel emploi. Sachez que la validation d’acquis n’est pas une formation mais un service. Pôle emploi peut de son côté vous présenter des offres en relation avec votre profil.
L’intérêt d’engager une validation d’acquis vous permettra de valoriser votre formation et valider vos acquis. Cette validation peut se faire dans le cadre du conseil en évolution professionnelle avec l’appui d’un conseiller référent. Celui-ci pourra se prononcer sur la faisabilité d’engager une validation d’acquis expérience.

Où peut-on faire une validation des acquis ?

En tout premier, vous deviez choisir le diplôme ou le titre à valider. Vous pouvez obtenir des conseils auprès du Pôle emploi dont vous dépendez ou bien auprès du Point Information Conseil (PIC) de votre région. Si vous avez déjà une petite idée du diplôme que vous souhaitez obtenir, adressez-vous directement à l’établissement de formation. Généralement l’établissement de formation fournit le dossier de recevabilité ou livret 1. Ce dossier doit être envoyé au Dispositif Académique de Validation des Acquis (DAVA) de votre rectorat.
Une fois votre dossier étudié, vous serez convié à une réunion d’information.
Il vous sera alors remis un livret 2 qu’il faudra compléter. C’est un descriptif de vos expériences professionnelles passées et présentes. L’établissement auprès duquel vous allez passer votre validation des acquis peut vous aider à le remplir. Il faut compter deux à six mois pour élaborer ce livret. Une fois votre dossier complet, vous devez le déposer auprès de l’autorité qui délivre le titre.

Pour tous les bénéficiaires, c’est gratuit pour les demandeurs d’emploi pour l’accès à un titre professionnel du ministère chargé de l’emploi. Concernant les étudiants du secondaire jusqu’au baccalauréat + 2, la gratuité des différentes phases du processus de validation d’acquis, le Pôle emploi peut prendre en charge les dépenses concernant les droits d’inscription auprès de l’organisme, les prestations d’accompagnement, les frais de constitution de jury, de déplacement, de copie etc…).
Pourront être pris en charge les frais de validation d’acquis si la demande initiale de la démarche a été faite pendant la période de chômage et au regard de la certification initiale visée.

Le montant de l’aide est fixé par les barèmes par chaque directeur régional de Pôle emploi. A titre indicatif le coût moyen pris en charge par le Pôle emploi est de 640 €.
L’aide est versée au bénéficiaire par Pôle emploi ou bien à l’organisme certificateur.
Que vous soyez également chef d’entreprise non salarié, travailleur indépendant, la validation des acquis expérience est un droit personnel à la formation tout au long de la vie. Les conditions pour en bénéficier sont entre autres d’être à jour du versement de la contribution spécifique au financement de la formation professionnelle continue.
Le fait de valider ses acquis expérience permet soit de renforcer sa formation professionnelle, soit de l’enrichir éventuellement. Cela permet de valoriser son poste de travail, ou tout simplement de changer radicalement d’emploi.


Vous êtes en recherche d’emploi et souhaitez bénéficier d’une formation professionnelle. Quels sont les différents types de formations professionnelles dont vous pouvez bénéficier ?

Nous vous conseillons tout d’abord de prendre contact avec votre Conseiller auprès du Pôle emploi dont vous dépendez. Analysez avec lui la ou les formations professionnelles qui seraient susceptibles de vous intéresser. Il faut prendre en considération ce qu’il est possible de faire pour vous en fonction de vos capacités soit manuelles ou intellectuelles. Savoir si une fois la formation finie, cela apporte une embauche à la clef. Effectivement, faire une formation sans prendre connaissance du marché de l’emploi ne sert à rien. Nous vous conseillons d’étudier les demandes dans votre région et articuler votre formation en fonction de ces demandes d’emploi. La formation professionnelle peut également porter par exemple sur un renforcement de langue étrangère. Vous souhaitez mieux parler une langue étrangère, ce qui sera un plus dans votre curriculum vitae ; prenez rendez-vous avec votre conseiller pour une inscription à une formation professionnelle.

L’emploi que vous occupiez précédemment ne vous convient plus. Vous souhaitez radicalement changer de profession. Comment trouver une formation professionnelle ?

Grâce à nos conseillers, ils vous aident dans vos démarches. Vous pouvez voir auprès de votre conseiller Pôle emploi quelles sont les formations professionnelles susceptibles de vous intéresser. Le Pôle emploi peut vous proposer des contrats de formation en alternance, c'est-à-dire des contrats de professionnalisation ou d’apprentissage, et des dispositifs de formation relevant d’autres financeurs. C’est souvent les Conseils régionaux qui financent. Une préparation à l’emploi pour vous adapter à une offre d’emploi non pourvue. C’est peut être le moment pour vous de changer radicalement de profession. Ces contrats de formation en alternance vous permettent d’apprendre un nouveau métier et d’être rémunéré.
Cela permet de parer aux besoins des entreprises qui recrutent sur un territoire précis.
La durée de la formation professionnelle dépend de la formation choisie. Elle dépend également des objectifs des formations que vous allez suivre. La formation prescrite par le Pôle emploi dont vous dépendez ne peut excéder 400 heures en entreprise et peut se faire à temps plein ou à temps partiel. Les conditions d’obtention d’une formation professionnelle c’est d’être demandeur d’emploi, indemnisé ou pas, d’avoir reçu une proposition d’emploi (un CDD de plus de six mois et de moins de douze mois) qui requiert une formation en interne ou externe pour adapter vos compétences. Par ailleurs, tous les employeurs du secteur privé ou public sont concernés. Pendant toute la durée de votre formation professionnelle vous êtes rémunéré. Si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé, vous pourrez percevoir l’aide au retour à l’emploi formation (AREF). Si vous êtes demandeur d’emploi non indemnisé, vous pourrez percevoir une rémunération de formation par le Pôle emploi dont vous dépendez, il s’agit de la RFPE. Dans certains cas vous pouvez également percevoir une aide à la mobilité. Le Pôle emploi peut vous verser des indemnités de frais de déplacement, de repas ou éventuellement d’hébergement. Le coût de la formation professionnelle est différent en fonction de la formation choisie. Votre contribution au financement de votre formation sera alors différente.

Nous vous conseillons de faire le point avec votre conseiller pour savoir quel est le coût qui restera à votre charge. Nous vous informons tout de même qu’en cas de formation en alternance soit en contrat d’apprentissage soit en contrat de professionnalisation, vous avez un statut de salarié et le coût de la formation professionnelle est pris en charge par votre employeur.

Les informations demandées pour une formation professionnelle sont les suivantes :

  • Etre demandeur d’emploi indemnisé ou pas,
  • Les personnes en accompagnement CRP/CTP ou CSP.
  • Avant tout financement possible par le Pôle emploi dont vous dépendez, vous devez faire valider votre projet de formation par votre Conseiller Pôle emploi.

Effectivement, votre demande de formation doit être cohérente avec un projet de reprise d’activité. Il faut que cette formation soit réaliste, que la formation débouche sur un retour à l’emploi. Votre conseiller validera ou pas votre formation, il vous informera sur les coûts pédagogiques et la durée de la formation choisie. Vous pouvez depuis votre ordinateur télécharger le formulaire de demande d’AIF. Il doit être complété par l’organisme de formation et remis à votre Pôle emploi au plus tard quinze jours avant le début de votre formation.

 

Lettre type pour une demande de formation professionnelle au Pôle emploi :

Nom Prénom
Adresse
Adresse mail
N° de portable

Pôle Emploi
Adresse

 

Objet : demande de formation

Mesdames, Messieurs,

Je suis salarié ou à la recherche d’un emploi et je souhaite bénéficier d’une formation professionnelle.

J’aimerais, si possible, que cette formation soit prise en charge au nom de la formation dispensée par (nom de l’organisme formateur).

Vous trouverez en pièce jointe la fiche descriptive de cette formation.

Je suis titulaire d’un diplôme (dernier diplôme obtenu)… et  j’exerce mon métier depuis près de  … années.

J’aimerais aujourd’hui orienter ma carrière vers le métier …. Qui me permettra d’évoluer dans une nouvelle entreprise.

J’ai tout naturellement décidé de me diriger vers cette voie qui recrute. (expliquer les principales raisons : sensibilité personnelle, intérêt pour le métier choisi, qualités requises…).

Je vous remercie d’étudier ma demande et reste à votre entière disposition pour convenir d’un entretien afin de vous expliquer plus en détail mon projet professionnel.

Dans cette attente,

Recevez, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes sentiments distingués.

Signature


1/ Comment obtenir l’allocation formation par le Pôle emploi :

Vous pouvez demander cette allocation formation de plusieurs façons. Soit en ligne depuis votre ordinateur, soit par téléphone, soit en vous rendant au Pôle emploi dont vous dépendez. Sachez que le Pôle emploi vous reçoit mais l’attente risque d’être longue. Nous vous conseillons dans la mesure du possible, d’effectuer vos demandes et démarches en ligne. Afin de limiter votre attente au Pôle emploi dont vous dépendez, prenez un rendez-vous avec votre Conseiller. Sachez qu’obtenir une allocation formation n’est pas une obligation ni un dû. Il faut produire des documents pour la justifier et présenter un projet sérieux et concret pour l’aide au retour à l’emploi.

Avant tout vous devez élaborer votre projet de formation. Grâce au Pôle emploi vous pouvez bénéficier de leur expertise, déterminer votre besoin de formation et construire ensemble votre projet. Choisir la formation qui vous correspond le mieux. Le Pôle emploi met à votre disposition une liste non exhaustive des formations possibles. Par ailleurs, Pôle emploi vous informe des formations qui débouchent éventuellement sur un emploi dans votre région.

2/ Quelles sont les informations demandées et les justificatifs à fournir pour obtenir l’allocation formation :

Vous devez avant tout justifier des périodes d’emploi accomplies dans une ou plusieurs entreprises. Vous devez avoir cotisé au régime d’assurance chômage. L’allocation formation à l’emploi est calculée à partir de vos anciens salaires, y compris les primes que vous avez pu toucher. Le montant de l’allocation varie selon le montant des salaires perçus, si vous étiez salarié à temps plein ou à temps partiel ou si vous perceviez une pension d’invalidité de deuxième ou troisième catégorie. Sachez que les indemnités liées à la perte de votre emploi, telles que les indemnités de licenciement ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’allocation formation. Egalement ne sont pas prises en compte, les heures de travail rémunérées au-delà de 260 heures par mois.

Les justificatifs que vous devez fournir pour obtenir l’allocation formation sont entre autres les bulletins de salaire sur lesquels apparaissent les heures travaillées, les ordres de mission intérim au cas où. En résumé, tout justificatif de rémunération. Puisque c’est sur cette base que sera calculée l’allocation formation dont vous pourriez éventuellement bénéficier. La période de référence de calcul est constituée de 12 mois civils. Si vous n’exerciez plus qu’une activité professionnelle réduite ou que votre salaire a été réduit à la fin de votre contrat de travail, le calcul de référence peut être décalé dans l’objectif de prendre en compte vos rémunérations normales. En résumé, vous faites partie des personnes concernées pour percevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi et que vous suivez une formation prescrite par le Pôle emploi dont vous dépendez, vous pouvez prétendre à l’aide au retour à l’emploi formation (AREF).

Pour votre demande d’allocation formation du Pôle emploi, veuillez vous rendre sur le site : www.pole-emploi.fr › ... › En formation › Mes aides financières

 

Modèle de lettre type de demande de d’allocation formation avec le pôle emploi :

Nom, Prénom
Adresse
Mail :
N° de portable :

 

Pôle emploi
Adresse

 

Mesdames, Messieurs,

Dans le cadre d’un retour à l’emploi, je souhaite bénéficier de l’allocation formation.

J’ai un nouveau projet et je souhaite convenir avec vous d’un rendez-vous pour vous faire part de la formation choisie.

A ce titre, j’aimerais connaitre lors de notre rendez-vous le montant de l’allocation formation à laquelle je peux prétendre.

Je vous adresse mes derniers bulletins de salaire.

Dans l’attente d’un rendez-vous,
Recevez, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes sentiments distingués.

 

Signature

VOUS POUVEZ JOINDRE NOS CONSEILLERS SPÉCIALISES 24H/24 ET 7J/7 PAR TÉLÉPHONE OU GRATUITEMENT EN LIGNE

  • Nos conseillers sont à votre disposition 24h/24, 7 jours sur 7 ainsi que les jours fériés
  • Bénéficier d’une assistance spécialisée qui traite votre demande
  • Temps d’attente très faible (moins de 15 secondes en moyenne)
  • Envoi des coordonnées du service qui correspond à votre demande

Les numéros 118 sont autorisés à pouvoir fournir un service de renseignement téléphonique par l'arcep et doivent répondre à des critères précis au niveau de leur service (temps d'attente, réponse humaine..)

Le 118 700 - 2,99€ par appel puis 2,99€ la minute est un service de renseignements téléphonique et d'assistance personnalisée proposant un service d'annuaire universel avec une garantie de mise à jour régulière des données.

Les services de renseignements téléphoniques

Qu'est-ce que c’est ?

Les services de renseignements téléphoniques permettent aux internautes de trouver rapidement un numéro de téléphone d’un service recherché

En savoir +